piquer qn d'honneur


piquer qn d'honneur
1) сыграть на чьем-либо самолюбии

Il n'y a pas encore de majorité; les partis se balancent. Voyez de le piquer d'honneur. (Th. Leclerq, Proverbes dramatiques: Les Élections.) — У нас пока еще нет большинства, ни одна из сторон не может взять верх. Переговорите сначала с г-ном Люрси, постарайтесь сыграть на его самолюбии.

2) уязвить чье-либо самолюбие

Dictionnaire français-russe des idiomes. 2013.

Смотреть что такое "piquer qn d'honneur" в других словарях:

  • piquer — [ pike ] v. <conjug. : 1> • 1130; lat. pop. °pikkare « piquer, frapper », d o. préromane et expressive I ♦ V. tr. A ♦ 1 ♦ Entamer légèrement ou percer avec une pointe. Un bouvier « armé d un aiguillon, pique ses deux bœufs bossus » (F. de… …   Encyclopédie Universelle

  • HONNEUR — «Serment sur l’honneur», «homme d’honneur», «religion de l’honneur». L’honneur est un mot bien souvent employé, un concept universellement admis, célébré. Qui ne se souvient de la lettre de François Ier à sa mère Louise de Savoie, au soir de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Honneur de Dieu — Honneur L’honneur procède du grec « Honos », qui signifie un « hommage rendu aux dieux » après un combat. L’honneur est une marque de vénération, de considération attachée elle aussi à la vertu et au mérite. Consécutivement,… …   Wikipédia en Français

  • piquer — (pi ké), je piquais, nous piquions, vous piquiez ; que je pique, que nous piquions, que vous piquiez, v. a. 1°   Entamer légèrement avec quelque chose de pointu. 2°   Percer la peau avec la lancette. 3°   Se dit des serpents, des insectes.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PIQUER — v. a. Percer, entamer légèrement avec quelque chose de fort pointu. Une épingle l a piqué. Il y a des épines qui piquent fort. Piquer quelqu un jusqu au sang. Je me suis piqué. Piquer un papier, Y faire de petits trous.  Il se dit aussi Des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PIQUER — v. tr. Percer, entamer légèrement avec quelque chose de pointu. Une épingle l’a piqué. Il y a des épines qui piquent fort. Piquer quelqu’un jusqu’au sang. Je me suis piqué. Je me suis piqué le doigt. Piquer un papier, Y faire de petits trous.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • HONNEUR — s. m. La gloire, l estime, la considération qui suit la vertu, le courage, les talents. Acquérir de l honneur. Vivre sans honneur. Il est dans un haut degré d honneur. Vous y aurez de l honneur. Il en est sorti à son honneur. Il s en est tiré… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HONNEUR — n. m. Sentiment d’une dignité morale, estimée plus haut que tous les biens, et qui nous porte à des actions loyales, nobles et courageuses. C’est un homme d’honneur. C’est un homme plein d’honneur. Il aime l’honneur, ne craignez point qu’il fasse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • honneur — (o neur) s. m. 1°   Estime glorieuse qui est accordée à la vertu, au courage, aux talents. •   Trop peu d honneur pour moi suivrait cette victoire, CORN. Cid, II, 2. •   Et l exécrable honneur de lui donner un maître [à l univers], CORN. Cinna, I …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • piquer — vt. , faire une piqûre ; (en plus à Arvillard) planter, parsemer : PèKÂ (Albanais.001b, Leschaux, Saxel.002b, Thônes.004b | 001a.FON.,004a, Annecy, Chambéry.025b, Cordon.083b, St Nicolas Cha.125, Thônes.004), pekâ (002a, 025a, Arvillard.228b,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Honneur — Pour les articles homonymes, voir Honneur (homonymie). L honneur peut se définir comme un lien entre une personne et un groupe social qui lui donne son identité[1]. L honneur se gagne par des actes admirés par la collectivité; on subit la honte… …   Wikipédia en Français